Le financement du Besoin en Fonds de Roulement est une problématique majeure chez les PME. Que ce soit avant la création ou au cours du développement de votre entreprise, vous allez forcément vous retrouver confronté (encore et encore) à un besoin de financement de votre cycle d’exploitation.

Afin de vous aider à y voir plus clair sur les solutions de financement disponibles aujourd’hui pour les PME,  j’ai invité Romain Amido*, fondateur de Fin-Track sur ce blog. Il nous explique ce qui se cache derrière le terme du BFR et nous offre un panorama complet des avantages et inconvénients de toutes les solutions !


Le BFR, c’est quoi ?

Le besoin en fonds de roulement (BFR) (ou en anglais Working Capital Requirement) est un terme utilisé en comptabilité et dans le monde de l’entreprise. Le BFR représente le besoin en trésorerie d’une entreprise pour financer son activité. Ses ressources à moyen et long terme doivent alors être définies en amont pour prévoir ses besoins financiers.

Lors de la phase de déploiement de votre business plan, le besoin en fonds de roulement est un élément clé à prendre en considération. En effet, il sera le socle financier de votre société. La plupart des clients vous paieront en décalage ou en plusieurs fois (les créances) par rapport à la livraison de vos stocks et de vos services et il vous faudra détenir suffisamment de trésorerie (fonds de roulement) pour assurer le fonctionnement de votre entreprise. Vous devrez par exemple détenir suffisamment de fonds pour payer vos fournisseurs et assumer vos dettes fiscales.

Ainsi, le BFR est l’estimation financière nécessaire à la survie de votre PME. Le besoin en fonds de roulement est aussi un indicateur crucial de la santé financière de votre société. Pour le calculer, c’est assez simple. Il suffit de déduire de l’actif circulant (stocks en cours et créances clients) le passif circulant (dettes fournisseurs et dettes fiscales et sociales) pour obtenir la formule suivante :

BFR : actif circulant – passif circulant

Bien évidemment, cette formule est la version simplifiée du calcul du BFR. De ce dernier, trois cas de figure s’offrent à vous. Le chiffre obtenu est négatif, nul ou positif.

  • BFR négatif : si le BFR est négatif, cela signifie que votre entreprise détient des ressources en fonds de roulement suffisants. Des ressources financières sont alors à disposition de votre société.
  • BFR nul : Si le BFR est nul, cela signifie que vos ressources couvrent les besoins en trésorerie de votre entreprise mais qu’aucun excédent financier existe. La marge de manoeuvre est alors limitée et tout passif circulant trop important peut vous faire basculer vers un BFR positif.
  • BFR positif : Si le BFR est positif, cela signifie que votre entreprise ne dispose pas de ressources en fonds de roulement suffisantes. Vos décaissements sont supérieurs à vos encaissements. Des solutions pour financer votre BFR sont alors à trouver.

Financer son BFR : Toutes les solutions

Si votre besoin en fonds de roulement est positif et que vous êtes à la recherche de solutions de financement, il existe une multitude de possibilités. Voici un récapitulatif avec avantages et inconvénients de chaque solution.

Solution

Avantages

Inconvénients

Compte courant d’associé 

Le compte courant d’associé permet à un associé de verser une somme à la trésorerie d’une entreprise afin de financer le BFR.

 

●      Rapide et facile 

Sa mise en place et très simple et quasi immédiate.

 

●      Des intérêts intéressants 

Dans les termes de cet accord, il est possible de fixer des intérêts.

●      Des intérêts plafonnés 

L’État fixe des limites au-delà desquelles il pratique des pénalités sur le montant des intérêts.

 

●      Perte financière possible

En cas de liquidation judiciaire, une grande partie voire la totalité des sommes prêtées seront perdues.

Crédit professionnel 

Le crédit professionnel est un prêt réservé exclusivement aux professionnels.

●      Taux relativement bas

Vous profitez de la puissance capitalistique de la banque pour obtenir un taux compétitif

 

●      Emprunt de montants importants 

Le crédit professionnel permet d’emprunter des sommes importantes afin de financer un BFR positif.

●      Des intérêts bancaires 

Comme tout crédit, il s’accompagne d’intérêts qui peuvent parfois être élevés.

 

●      Frais d’agence non négligeables 

Les frais d’agence représentent bien souvent un montant assez important.

 

●      Des garanties

En fonction de votre projet, des garanties personnelles, notamment sur vos biens,   peuvent vous être demandées

 

Découvert bancaire 

Le découvert bancaire est assimilé à un crédit de trésorerie. Ce plafond modulable est idéal pour le financement du besoins en fonds de roulement.

●      Fonds immédiats 

Le découvert bancaire est une solution idéale pour pallier à des manques de trésorerie à court terme.

 

      Flexibilité 

Le découvert bancaire s’adapte aux besoin de l’entreprise et des montants utiles au financement du BFR.

 

●      Frais bancaires 

Il s’accompagne bien souvent de frais bancaires et d’intérêts assez élevés.

 

●      La menace bancaire 

La banque peut décider à tout moment l’interruption de la facilité de caisse autorisée.

Crédit de campagne 

Crédit s’adressant aux entreprises dont l’activité est saisonnière.

●      Un remboursement adapté 

Le remboursement s’effectue au fur et à mesure des ventes réalisées pendant la période d’activité forte.

 

●      Un financement conséquent 

Le crédit de campagne permet de renflouer le BFR et ainsi procéder à des paiements importants durant une période d’activité basse.

●      Un crédit spécifique 

Le crédit de campagne n’est pas à destination de toutes les d’entreprises.

 

●      Des coûts élevés 

Frais d’agence et divers intérêts viennent gonfler les coûts d’un tel crédit.

L’escompte 

 

L’escompte est l’opération qui consiste à obtenir le règlement d’un effet de commerce auprès d’une banque avant son échéance en échange d’intérêts bancaires.

 

●      Versement immédiat 

Le montant est disponible immédiatement pour financer le besoin en fonds de roulement.

 

●      Une solution flexible 

C’est un mode de financement modulable car il s’adapte aux besoins de l’entreprise.

●      Un financement précaire 

Le non-paiement du client peut encourager la banque à reprendre la trésorerie avancée.

 

      Une solution coûteuse 

Divers frais comme des commissions et intérêts accompagnent ce mode de financement.

Le Crowdlending 

Le crowdlending est une forme de financement participatif où des particuliers peuvent financer un projet de leur choix.

●      Prêt simple et rapide 

Le financement est rapide et très facile. Chaque investisseur est libre de sa participation.

 

●      Aucunes garanties 

Aucune garanties financières sont demandées pour obtenir ce genre de financement au contraire d’une banque.

●      Fonds limités 

Si le projet proposé ne convainc pas la communauté, les fonds levés peuvent être moindres.

 

●      Un taux plus élevé qu’avec une banque 

Établi selon un mode de calcul propre à la plateforme, il peut doubler par rapport à un prêt bancaire

 

L’affacturage 

L’affacturage est une méthode de financement et de recouvrement de créances où une entreprise fait appel à un tiers pour gérer ses créances.

●      Efficace à court terme 

Les fonds sont disponibles rapidement pour financer un BFR positif.

 

●      Bonne gestion des créances 

L’affacturage permet une meilleure gestion des créances clients et de la trésorerie.

●      Un coût important 

Les services proposés par les sociétés d’affacturage coûtent relativement cher.

 

●      Solvabilité 

Le tiers offrant ses services en affacturage doit être solvable et posséder les fonds requis.

La cession Dailly 

La cession Dailly du nom du sénateur à son origine permet à une entreprise de céder l’ensemble des créances à une banque en échange d’une avance équivalente au montant total.

●      Avance de trésorerie immédiate 

Les délais de traitement des bordereaux de cession est assez rapide (entre 24 et 48h).

 

●      Une autonomie conservée 

L’entreprise conserve le contrôle de la gestion de son poste client.

●      Montants plafonnés 

Les montants sont plafonnés et ne peuvent dépasser certaines limites financières.

 

●      Un financement onéreux 

Le coût peut s’avérer élevé si le nombre de factures cédées est important.

Le crédit interentreprises 

Le crédit interentreprises est un accord mutuel entre deux entreprises permettant un délai de paiement.

●      Facile et rapide 

Il est simple à mettre en place et n’exige qu’un simple accord entre les deux parties.

 

●      Pas de rémunération 

Le crédit interentreprises ne requiert aucune contrepartie financière entre les deux entreprises.

●      Des délais imposés 

Solution à court terme car des délais de règlement de facture (de 45 jours à 60 jours calendaires) sont imposés par la loi.

 

●      Des décalages de trésorerie 

Ces délais de paiement peuvent impacter la santé de la trésorerie et influer sur le BFR.

Private equity 

Le private equity ou capital-investissement en français offre la possibilités à des sociétés d’investir dans des entreprises non cotées en bourse.es déjà matures.

●      Financement long terme 

Solution idéale pour un financement du BFR à long terme grâce aux investisseurs.

 

●      Croissance de l’entreprise 

Ses investissements apporteront de la trésorerie et permettront la croissance de l’entreprise.

●      Difficile à obtenir 

Ce financement dépend du bon vouloir des investisseurs et est souvent compliqué à obtenir.

 

●      Cession de capitaux 

Le dirigeant devra se résoudre à céder une partie de son capital à des investisseurs.

Quelle solution choisir ?

Ainsi, la bonne maîtrise du besoin en fonds de roulement est essentielle pour la réussite de votre entreprise. Prévoir les coûts, anticiper les factures, disposer d’une trésorerie suffisante… sont tant d’éléments à prendre en compte pour un BFR négatif.

En cas de besoin de financement, nous avons pu voir qu’il existe une multitude de solutions. Qu’elles soient à court ou à long terme, ces modes de financement du BFR présentent tous certains avantages et inconvénients. N’oubliez pas que vous pouvez financer votre BFR en optant pour plusieurs solutions à la fois (le crowdlending étant recommandé par exemple en accompagnement du prêt bancaire). De votre bon choix dépendra une grande partie de la santé financière de votre PME.


A propos de Romain Amido

Romain Amido est le fondateur de Fin-Track, premier site web proposant des classements de produits financiers pour professionnels basés sur les avis utilisateurs.

 

 

Partagez cet article !