Quelle que soit son activité, une entreprise doit appliquer et respecter des règles de bonne gestion financière.

Je vous propose de découvrir dans cet article, 3 règles qu’il faut appliquer au moment de choisir un mode et une durée de financement.

Avant cela, une toute petite piqure de rappel sur la lecture financière du bilan de votre entreprise :

Les financiers regroupent généralement les capitaux propres et les dettes à long et moyen terme sous l’appellation « capitaux permanents » ou capitaux stables. Ce sont en fait les capitaux qui ont une permanence dans l’entreprise (une échéance au moins supérieure à 1 an).
Par opposition à ce groupe de dettes, on retrouve le groupe de dettes à court terme dont la durée est inférieure à 1 an appelé le « passif circulant ». Celui-ci est composé des dettes bancaires à court terme, des dettes fournisseurs et des dettes fiscales et sociales.
De manière similaire, un financier décomposera l’actif en « capitaux fixes » qui sont les valeurs immobilisées nettes et en « capitaux circulants » correspondant à l’ensemble des créances clients, stocks et disponibilités. Par opposition aux capitaux fixes de l’entreprise qui sont les moyens de productions stables (terrains, machines, brevets…), les capitaux circulants sont des capitaux en perpétuel renouvellement.

Allez, c’est parti pour les règles de l’équilibre financier !

Règle n°1 : Règle de l’harmonie entre emplois et ressources

La durée des capitaux utilisés par une entreprise doit être sensiblement égal à la durée de vie des emplois financés.

En clair,  les valeurs immobilisées nettes doivent être financées par des capitaux permanents.

 Règle n°2 : Règle du fonds de roulement

 Les capitaux permanents doivent non seulement financer les valeurs immobilisées mais également une “marge de sécurité” ou fonds de roulement pour faire face aux décalages pouvant se produire entre les entrées et sorties de fonds journaliers.

Le décalage de trésorerie entre les entrées et sortie de fonds journaliers est aussi appelé Besoin en Fonds de Roulement (BFR).

En clair, le BFR devrait être financé par des ressources stables.

Règle n° 3 : Equilibre Fonds propres / dettes bancaires à long et moyen terme

Une troisième règle particulièrement surveillée par les banquiers et organismes financiers est la règle de l’équilibre fonds propres – dettes bancaires à long et moyen terme.

Une entreprise ne doit pas, en principe, avoir un montant de dettes à long terme et moyen terme (à plus d’ 1 an) supérieur à ses fonds propres.

 Alors, respectez-vous les règles de l’équilibre financier ?

Besoin d’aide pour faire le ménage ?  C’est par là !

 

Partagez cet article !

3 vidéos offertes + 1 guide

 

Arrêtez de faire l'autruche avec vos chiffres

…en cette période d’incertitude financière

Inscription réussie

Réservez votre place

Inscription réussie