Vous voulez devenir ce « super » directeur financier, celui dont tout le monde parle ? Celui qui est un interlocuteur incontournable de la direction générale ? Le super technicien, manager, communicant et visionnaire ? Nous l’avons vu dans notre article précédent, c’est surtout un état d’esprit qu’il faut cultiver (article que pouvez lire ou re-lire ici).

Cela prend du temps et bien entendu ce n’est pas facile, mais vous pouvez commencer par vous poser les bonnes questions !
Sans transition, 4 nouvelles questions pour devenir un DAF influent et stratégique :

1. Votre entreprise maitrise t’elle ses coûts de manière stratégique ?

La chasse aux coûts ! Et oui, nous y arrivons, enfin ! C’est aujourd’hui la préoccupation numéro 1 des entreprises.
Et c’est bien à vous, directeurs financiers qu’il convient d’identifier les potentiels de réduction des coûts, de maîtriser stratégiquement les coûts de votre entreprise. Alors, cette nouvelle campagne de publicité apporte t’elle les résultats escomptés ?

Identifiez les postes de dépenses qui ne s’accompagnent pas de résultats sonnants et trébuchants et qui ne sont pas en adéquation avec le projet de développement de votre entreprise.
Une meilleure visibilité des dépenses  et la mise en place d’une « discipline » et de règles écrites représentent souvent le moyen le plus rapide pour créer de la valeur.

N’oubliez pas : les règles s’appliquent à tout le monde (et oui je parle ici de la direction générale et de la direction financière).

2. Qu’est ce que votre entreprise devrait arrêter de faire ?

Dans le même état d’esprit, vous pouvez vous demander quelles activités ou clients votre entreprise pourrait céder ou abandonner. Quels sont vos clients non profitables mais qui mobilisent des ressources ? Quelles sont les activités non rentables mais qui mobilisent vos capitaux ? Vous pouvez ainsi libérer ressources et capitaux et vous focaliser sur les activités à haut potentiel de croissance.

Pas de panique, la modélisation financière peut vous aider. Vous pouvez analyser plusieurs scénarios et  étudier leur impact à moyen et long terme sur les résultats de votre entreprise.

3. Quel scénario catastrophe pourrait faire basculer votre entreprise ?

Se préparer au pire !  Cela rejoint un peu ma devise : diminuer les incertitudes et vous augmenterez votre potentiel de croissance. Que se passe t’il si votre principal concurrent met sur le marché une nouvelle technologie qui révolutionne votre secteur ? Si deux de vos principaux concurrents fusionnent ?

Maintenant que vous avez collecté et analysé les informations sur votre entreprise et sa stratégie de croissance, vous avez une vision plus claire de son « business » et de son potentiel de développement.

Il est temps de donner votre avis !

4. Votre entreprise est-elle assez ambitieuse ?

Par ces temps de crise, les entreprises sont frileuses et préfèrent bien souvent stopper leur croissance. Est-ce vraiment la solution ? Il va falloir vous élever au dessus des contraintes du quotidien.
Ce n’est pas le moment d’envisager une croissance à l’international ? Trop risqué ? Et pourtant les entreprises françaises présentes à l’international sont deux fois plus performantes.
Ce n’est pas le moment de diversifier vos activités ? Et pourtant une diversification permettrait de stabiliser vos revenus et augmenter votre capacité de financement…

Engagez la discussion avec la direction générale, développez différents scénarios. Qui sait, vous allez peut-être complètement changer la donne.

Vous pensiez que toutes ces questions étaient réservées à la direction générale. Et bien non, vous avez votre rôle à jouer.

Alors, à vous !

Pensez-vous pouvoir commencer à adopter un état d’esprit stratégique dès aujourd’hui ?

Avez-vous d’autres axes de travail à proposer pour devenir un super DAF (et le DG de demain…) ?

Partagez cet article !

3 vidéos offertes + 1 guide

 

Arrêtez de faire l'autruche avec vos chiffres

…en cette période d’incertitude financière

Inscription réussie

Réservez votre place

Inscription réussie