Vous venez de signer un contrat en devises étrangères ? Et bien félicitations ! Mais attention, vous êtes maintenant soumis au risque de change !

Concrètement, ça veut dire quoi ?

En chiffres :

Prenons l’exemple d’une entreprise française qui exporte son produit TOP aux Etats-Unis pour USD 10 000. Le jour de la signature du contrat, le cours EUR/USD est de 1.25 (1.25 USD pour 1 EUR). Vous enregistrez ainsi un produit de EUR 8 000 et ce produit détermine votre marge. Vous avez accordé un délai de paiement à votre client et le jour du paiement, le cours EUR/USD est de 1.33 (1.33 USD pour 1 EUR). Vous recevez donc un paiement de EUR 7500. Vous devez enregistrer une perte de change de EUR 500 et votre marge a diminué de 6.25 % !!!

Bien entendu si le dollar s’apprécie par rapport a l’euro, cette différence peut être en votre faveur mais à moins que vous ayez une boule de cristal qui vous donne le cours EUR/USD le jour du paiement, vous n’avez aucun moyen de savoir combien vous allez perdre ou gagner. En théorie vous pouvez perdre la totalité du montant de votre transaction !

De plus votre client peut « jouer » avec les délais de paiement afin de vous payer à un moment qui l’arrange (Dans cet exemple, lorsque le cours EUR/USD sera au plus haut).

En clair :

Vous devez absolument suivre votre « risque de change »  et définir une politique de couverture (ou non-couverture) !

Prenez les actions suivantes :

1. Mesurez l’importance de votre risque qui dépend :

  • du montant de la transaction : plus le montant est important, plus le risque de pertes potentielles est élevé
  • de la devise considérée : Plus la devise est « exotique », plus le risque de pertes potentielles est élevé !
  • du terme du contrat : Plus l’échéance du contrat est éloignée, plus il est difficile d’évaluer le risque

Besoin d’aide ? Découvrez notre article sur l’évaluation de la position de change !

2. Décidez si et dans quelle mesure vous allez gérer et couvrir votre risque :

  •  la décision de couverture est une décision stratégique qui dépend de votre perception du risque et de votre degré d’aversion (combien d’argent l’entreprise est prête à perdre pour éviter de payer une couverture ?)

3. Trouvez une couverture adaptée à votre risque et à l’environnement de  votre entreprise :

Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • La couverture naturelle : Si vous devez effectuer un paiement à un fournisseur dans une monnaie étrangère, vérifiez si vous ne devez pas recevoir d’un client un montant équivalent à une échéance similaire et dans la même devise. La réception de ce montant peut partiellement supprimer le risque relatif au paiement à effectuer à votre fournisseur.
    Les paiements à faire et à recevoir transitent alors par un ‘compte en devises’. C’est un compte dans la devise concernée, dont les intérêts (élevés ou bas) sont également payés dans cette devise.
  • Les produits financiers tels que le contrat à terme ou les options de change
  • Les contrats d’assurance au risque de change (COFACE par exemple)

En bref :

 Vous achetez ou vendez des biens en devises ? Vous avez répondu à un appel d’offre en devises ? Vous savez maintenant que vous avez un risque de pertes potentielles qui affecte votre marge bénéficiaire. Passez à l’action et  apprenez à maîtriser votre risque de change !

À vous

Calculez votre position de change (Article – Position de change)

Reprenez en main vos finances, je vous offre votre premier tableau de bord afin de prendre du recul sur la santé financière de votre entreprise.
Il vous suffit de télécharger notre tableau de bord, sa vidéo explicative et la fiche pdf de vos principaux indicateurs financiers en cliquant ici : Tableau de bord – LMK Training.

Partagez cet article !