Vous avez créé votre entreprise il y a plusieurs années mais vous n’arrivez toujours pas à vous verser un salaire tous les mois ? Vous générez des dizaines voir des centaines de milliers d’euros de Chiffre d’Affaires mais il vous arrive encore d’avoir des problèmes de trésorerie et de faire l’impasse sur votre salaire ?

Si c’est le cas, je vous invite à visionner le dernier épisode des minutes finances LMK Training. Je vous y explique pourquoi vous vous retrouvez dans cette situation alors que vous avez des clients et que votre entreprise se développe mais surtout je vous offre une astuce très simple pour vous payer en premier (Profit First !!).

Vous préférez me lire que de m’écouter ? Pas de problème, voici les points principaux repris dans cette vidéo :

 

Un problème de fonds : Piloter son entreprise grâce à son compte bancaire

 

La majorité des entrepreneurs gèrent leurs entreprise et prennent des décisions en se basant uniquement sur leur solde bancaire. En effet, lorsque le compte bancaire professionnel est fourni, l’entrepreneur a tendance à se payer, investir, dépenser et lorsqu’il n’y a pas ou peu d’argent sur le compte, l’entrepreneur panique (et se met généralement en mouvement pour attirer de nouveaux clients). Malheureusement, cette technique de pilotage est dangereuse et ce pour plusieurs raisons :

  1. Dépenser l’argent de l’entreprise lorsque le solde du compte bancaire est élevé n’amène pas forcément à investir correctement.

Par expérience, je peux même vous dire que c’est très souvent le contraire qui se produit. L’entrepreneur oublie de “poser” son investissement.

Or, même si investir est LA clé de succès pour développer votre entreprise, il convient de penser également à la rentabilité de vos investissements : Vont-ils créer de la valeur pour votre entreprise?

 

2.Votre solde bancaire ne représente pas “un solde”.

 

Le terme même de “solde” bancaire porte à confusion. Il laisse à penser que ce qu’il reste à la fin du mois sur le compte bancaire de votre entreprise est bien le solde de vos décaissements et vos encaissements. En d’autres termes, qu’il s’agit de la richesse de votre entreprise (et que ce montant vous revient) ! Et bien pas du tout !

Prenons comme exemple la TVA : vous ne faîtes que la collecter pout l’état. Elle n’est que “de passage” sur votre compte et vous devrez la repayer soit à la fin du mois, soit à la fin du trimestre, soit à la fin de l’année.  Si vous la dépensez, vous allez forcément vous retrouver à jongler avec votre trésorerie plus tard. En conclusion : La TVA collectée se retrouve dans votre solde bancaire mais n’est pas à vous !

C’est la même chose pour vos cotisations sociales. Si vous vous versez un salaire de 2000 euros, vous devez environ 1000€ à différents organismes pour votre sécurité sociale, votre retraite….Ces organismes vous prélèveront plus tard MAIS vous leur devez bien cet argent. Cet argent qui pour l’instant est sur votre compte bancaire (si tout va bien) n’est pas à vous non plus.

Ce ne sont que des exemples ! Vous devez également prendre en compte les factures que vous n’avez pas encore payé, les engagements pris… Mais vous l’aurez compris, utiliser son compte bancaire comme boussole pour la prise de décisions peut-être très dangereux. Au pire, vous risquez la cessation de paiement et au mieux vous devez faire l’impasse sur votre salaire d’entrepreneurs afin d’honorer l’ensemble de vos dettes (charges fixes, TVA, cotisations…).

Alors, comment faire ?

Une astuce : Ouvrir plusieurs comptes bancaires

 

Si vous ne payez pas votre TVA mensuellement, vous pouvez tout simplement mettre de coté votre TVA mensuelle dans un compte spécifique (sans moyen de paiements). Elle restera bien au chaud jusqu’à son reversement à l’état.

Vous pouvez faire de même avec les cotisations sociales. A chaque fois, que vous vous versez un salaire, je vous invite à verser sur un compte dédié 50% de ce montant (petit plus : prenez un compte rémunéré).

Idem pour vos charges fixes : Je vous invite à constituer une réserve de trésorerie dans un compte bancaire spécifique représentant au minimum 3 mois de charges fixes. Ce “coussin” vous permettra de faire face à des imprévus (au lieu de ponctionner votre salaire).

Vous verrez que très rapidement ce procédé deviendra un réflexe et vous n’aurez plus JAMAIS de surprises en recevant vos appels à cotisations ou des appels de votre banquier.

 

Mais surtout, vous pourrez vous verser un salaire régulier.

 

Je vous invite même à commencer par vous verser un salaire et voir par la suite ce qu’il reste (après avoir mis de coté la TVA et les cotisations sociales). Tout travail mérite salaire et si vous générez déjà plusieurs dizaines ou centaines de milliers d’euros de CAHT et que vous ne vous payez pas tous les mois, il y a fort à parier que vous allez finir par vous essouffler et perdre votre super motivation. Nous sommes des êtres humains après tout ! Entrepreneur mais humain !

BONUS : ce qu’il reste sur votre compte bancaire courant sera une image beaucoup plus fidèle de la richesse de votre entreprise et vous aidera à prendre de meilleures décisions. Vous pourrez donc développer plus rapidement votre entreprise (et augmenter votre salaire !!!)

 

A vous  : Qu’en pensez-vous ? Etes-vous prêt à prendre RDV avec votre banquier pour ouvrir plusieurs comptes bancaires professionnels. Sans moyen de paiement, sans frais, bien entendu !

Partagez cet article !

3 vidéos offertes + 1 guide

 

Arrêtez de faire l'autruche avec vos chiffres

…en cette période d’incertitude financière

Inscription réussie

Réservez votre place

Inscription réussie