Dans ce nouvel épisode des minutes finance de LMK Training, je parle du budget de trésorerie et vous explique pourquoi je demande à tous les dirigeants que j’accompagne de mettre en place cet outil !

Astuce : vous préférez lire un article plutôt que de regarder une vidéo, tout est prévu :

Commençons par le commencement : le budget de trésorerie, Quèsaco ?

Le budget de trésorerie détermine le résultat prévisionnel de l’entreprise en termes de flux financiers.  Il ne s’agit pas d’établir un compte de résultat prévisionnel reprenant l’ensemble des produits et des charges de l’entreprise mais bien de recenser et de placer dans le temps les décaissements et les encaissements prévisionnels.

L’objectif de ce travail est donc de déterminer, de maîtriser et d’optimiser votre trésorerie.

Ce document est particulièrement important pour les petites et moyennes entreprises !

Je suis toujours étonnée de voir à quel point ce document est ignoré par les dirigeants des plus petites structures, et pourtant ce sont bien elles qui en ont le plus besoin !

Un investisseur rencontré aux Etats-Unis m’avait même glissé lors d’un pitch d’un dirigeant : Finalement la différence entre une entreprise qui stagne et celle qui passe à l’étape supérieure est la maîtrise et la gestion active de sa trésorerie.

Avec le temps, je me suis rendue compte qu’il n’avait pas tout à fait tort et c’est un des premiers outils de gestion sur lesquels je travaille avec les dirigeants que j’accompagne.

Pour vous en convaincre, j’ai listé 4 raisons pour lesquelles, vous devez établir un budget de trésorerie dès aujourd’hui !

 1. Anticiper vos besoins de financement

Cette seule raison devrait vous convaincre ! En effet, les prévisions de trésorerie vous aident à faire face à tout moment à vos échéances de paiement et à anticiper d’éventuels problèmes financiers. Par problèmes financiers, je parle également de cessation de paiement…. Et oui, même une entreprise qui se porte bien peut mettre la clé sous la porte si elle n’arrive pas à faire face à ces échéances de paiement.

Prenons un exemple très simple : vous avez signé un contrat de vente de marchandises à hauteur de 100000 euros (BRAVO). Vous serez payé dans 60 jours. Ce contrat nécessite l’achat de matières premières à hauteur de 30 000 euros et votre fournisseur demande à être payé dans 30 jours.

Ainsi, pendant 30 jours (si votre client vous paye à temps), vous subirez un décalage de trésorerie de 30 000 euros. Pas sûr que votre banquier soit très content si vous ne le prévenez pas et que vous n’avez pas prévu de solutions de financement ! Alors, bien sûr peut être que vous allez avoir des rentrées d’argent qui compenseront ce décalage mais comment le savoir si vous n’établissez pas des prévisions de trésorerie ?

2. Réduire vos frais financiers

Et franchement, quelle entreprise ne veut pas diminuer ses frais financiers ?

Et bien, un budget de trésorerie est un excellent outil de pilotage pour maîtriser et optimiser vos frais financiers.

En effet, maintenant que vous êtes conscients que vous aurez un besoin de 70 000 euros le mois prochain, vous avez tout le temps de prendre des mesures correctives et de choisir la meilleure option.

Vous pouvez par exemple proposer des conditions favorables à votre client pour qu’il vous paye dès le mois prochain. Vous pouvez céder vos factures à un affactureur, remettre vos effets à l’escompte, négocier une facilité de caisse…

Bref, vous pourrez analyser les différentes options qui s’offrent à vous et après analyse, choisir la moins chère.

3. Améliorer la communication avec vos partenaires financiers

Le budget de trésorerie est un outil de pilotage mais également un excellent outil de communication, très apprécié par vos partenaires financiers (s’il est établi correctement et suivi régulièrement).

Cet outil montre à votre banquier que vous contrôlez la situation ! Le fait d’aller le voir en amont évitera également les situations d’urgence et les rapports tendus que beaucoup de petites et moyennes entreprises entretiennent avec leur banquier.

Vous pourrez voir ensemble comment faire face à des difficultés financières. Bref, vous pourrez enfin communiquer tranquillement et sereinement avec lui.

4. Evaluer votre performance et mettre en place des mesures correctrices

Un budget de trésorerie doit être constamment suivi et analysé. Ainsi, il ne suffit pas d’y intégrer vos prévisions mais également de les confronter au réel. L’analyse de la différence entre le réel et le prévisionnel vous permet de mettre en place des actions correctrices pour les mois à venir.

Les clients prennent de plus en plus de temps à vous payer ? Prenez les devants et renforcer vos conditions générales de ventes et le suivi de vos créances ou cédez vos créances à une société d’affacturage.

Vous dépensez bien plus que prévu ? Traquez ces dépenses et revoyez votre politique d’achat.

Un surplus de trésorerie, analysez les raisons et continuez (pensez également à investir !)

À vous

Commencez par établir un budget de trésorerie mensuel (sur les 6 prochains mois par exemple) reprenant l’ensemble des encaissements et décaissements prévisionnels. Besoin d’aide ? Inscrivez-vous à notre newsletter et ne manquez pas notre article qui paraitra la semaine prochaine : Etablir un budget de trésorerie en 4 étapes.

Vous voulez enfin être accompagné pour maîtriser votre trésorerie, réduire vos frais financiers et repartir sur des bases saines et solides ? Faisons connaissance ! Prenez RDV pour un diagnostic gratuit sans engagement.

Partagez cet article !

3 vidéos offertes + 1 guide

 

Arrêtez de faire l'autruche avec vos chiffres

…en cette période d’incertitude financière

Inscription réussie