Est-ce que vos propres peurs freinent le développement de votre activité ? 

 

Vous êtes-vous déjà senti le maillon faible de votre propre activité ?

Avez-vous déjà eu la désagréable impression que votre activité vous dépasse et que vous freiniez votre développement ?

En toute honnêteté, je peux vous dire que cela m’est déjà arrivée : laisser mes propres peurs ou limites freiner la croissance LMK Training.

Ces peurs sont, en fait, naturelles et je les retrouve également chez mes clients.

La première étape est de les identifier ! 

C’est pourquoi, je vous propose aujourd’hui un inventaire des principales peurs qui expliquent sûrement pourquoi vous n’avez pas encore atteint le prochain stade de développement : 

 

FORMATION OFFERTE : Pilotez son activité en période d’incertitude

Je m’inscris >

Si vous préférez me lire que m’écouter, voici les 3 peurs :

 Peur #1: Peur d’investir 

Les investissements sont le moteur de la croissance. Malheureusement, avec chaque stade de développement, les risques financiers s’accentuent et peuvent devenir anxiogènes.

Si vous laissez, toutefois, cette peur et anxiété diriger vos décisions d’investissement, vous allez forcément faire les mauvais choix, stagner ou même reculer.

Chez LMK Training, nous enlevons à nos clients la peur d’investir grâce à la réalisation de prévisions financières simples qui permettent de voir avec clarté l’impact financier des risques pris.

 

Peur #2 : Peur de lâcher prise

Impossible de développer une entreprise tout seul !

Selon mon expérience, un entrepreneur seul (ou avec une assistante) génère dans le meilleur des cas 100k€ de CA (en prestations de services). Et encore, en sacrifiant ces WE et ces vacances !

Ainsi, si vous souhaitez passer un nouveau cap, vous devez accepter d’intégrer la délégation dans votre modèle économique (et ne pas tout contrôler !)

Il est temps d’écrire une nouvelle page en étant entouré ! 

 

Peur #3 : Peur de sacrifier votre équilibre ?

Pendant longtemps, j’ai eu peur de mener mon entreprise au stade supérieur car je pensais que cela allait forcément impliquer un sacrifice : le sacrifice de mes priorités et ma vie personnelle. 

En effet, si j’acceptais plus de clients, j’allais forcément devoir sacrifier mes mercredis, mes moments avec mes enfants, mes 2 mois de vacances !! Bref, le bon vieux « Travailler plus pour gagner plus ».

C’est en fait le contraire qui s’est produit !! En travaillant sur une offre structurée et rentable, en créant mon équipe, en automatisant mon activité, en m’élevant dans mon entreprise, je me suis créée une plus grande liberté.

Je me suis également rendue compte que mon entreprise avait besoin de cette liberté pour apporter le maximum de valeur à mes clients ! 

 

Besoin d’aide pour dépasser vos peurs, structurer votre activité et prendre votre place de chef d’entreprise? Discutons en ensemble lors d’une session offerte > Prendre RDV 

  

Partagez cet article !