Le statut de la microentreprise est idéal pour tester son offre ainsi que son produit, et voir si l’on est fait pour être entrepreneur… jusqu’à ce que cela devienne une prison dorée !

Peut-être vous sentez-vous coincé dans ce statut aujourd’hui, mais que quelque chose vous empêche de dépasser le seuil de la microentreprise ?

Si c’est le cas, je vous propose de découvrir 3 fausses croyances qui vous empêchent de passer à l’étape suivante, de vivre confortablement de votre activité et d’offrir le meilleur à vos clients… afin de sauter enfin cette grande étape !

1ère fausse croyance : Gérer une société est compliqué

C’est vraiment celle que je vois revenir le plus chez les entrepreneurs qui toquent à ma porte !

En effet, la peur de créer leur société et tout ce que cela va engendrer au niveau administratif (embaucher un expert-comptable, anticiper les cotisations sociales, payer la TVA…) représentent un frein très important pour beaucoup d’entre eux.

Créer une société implique des responsabilités, que de nombreux entrepreneurs craignent de ne pas maîtriser…. restant ainsi coincés sous le seuil de leur microentreprise !

Je tiens ici à vous rassurer : gérer une société est très simple. Cela implique bien sûr de prendre les choses en main, mais on peut très facilement anticiper les cotisations sociales et autres charges à payer. Sans oublier qu’un expert-comptable sera toujours à vos côtés pour gérer les aspects réglementaires pour vous.

Toutes les histoires d’horreur que l’on entend sur les entrepreneurs qui se retrouvent à la porte de chez eux parce qu’ils n’ont pas réussi à payer leurs cotisations sociales ne sont pas le reflet de la réalité : ce genre de situation arrive lorsque l’entrepreneur n’a pas anticipé et l’anticipation s’apprend !

En effet, si vous avez réussi à mener votre entreprise jusque-là, je vous promets que vous réussirez à gérer une société sans difficultés. Croyez-moi, vendre ou trouver ses premiers clients est beaucoup plus compliqué !

Le tout, c’est de connaître deux ou trois techniques pour arriver à payer la TVA correctement, ou encore anticiper les cotisations et l’impôt sur la société.

Ainsi, vous verrez que ce nouveau statut vous permettra de développer votre entreprise comme vous le souhaitez vraiment… ce que la microentreprise ne pourra malheureusement jamais vous permettre.

 

2ème fausse croyance : Passer en société coûte cher

Bon nombre d’entrepreneurs n’osent pas passer en société de peur de payer plus de charges et donc de moins se rémunérer… en d’autres termes de travailler plus et de se payer moins, pensant que le statut de la microentreprise est le plus intéressant !

Il est vrai que le statut de la microentreprise est plus avantageux tout au début de son activité pour pouvoir tester la viabilité de son offre ou si on souhaite garder un chiffre d’affaires inférieur à 30 000 euros.

Moi-même, j’ai démarré sous ce statut afin de confirmer que mon offre répondait à un besoin et de m’assurer que je pouvais trouver des clients. Puis, rapidement, je suis passée en société, car je me suis rendue compte qu’il n’était plus intéressant financièrement pour moi de garder une microentreprise.

En effet, il n’est pas possible de déduire des charges avec ce statut ni d’investir dans votre croissance ; on paye donc des cotisations sociales bien plus importantes en restant en micro entreprise.

Lorsqu’on analyse les chiffres de mes clients qui passent en société, ce qui ressort à chaque fois est qu’ils ont gardé ce statut pendant trop longtemps et qu’ils ont payé beaucoup trop de cotisations sociales !

À mes yeux, l’idée que la microentreprise coûte moins cher et que l’on va gagner moins en passant en société est vraiment un mythe. En effet, elle vous coûte moins cher, mais seulement au début : ne laissez donc pas traîner la chose.

Si vous voulez atteindre les 60 000 euros, 70 000 euros et même dépasser le seuil des 100 000 euros de chiffre d’affaires, alors vous devez impérativement sortir de la microentreprise.

 

3ème fausse croyance : Gagner plus d’argent

La dernière croyance que j’entends chez de nombreux entrepreneurs est qu’en gagnant plus d’argent, ils perdront le contrôle de ce qui se passe dans leur entreprise et devront sacrifier leur temps, leurs loisirs et même leurs valeurs pour la gérer correctement !

Pour eux, gagner plus signifie travailler plus. Or ils ne veulent pas se retrouver à nouveau dans une posture de salarié ni retrouver tous les travers qu’ils ont laissés derrière eux en se lançant dans l’entrepreneuriat…

Je tiens ici à vous rassurer à nouveau : je suis maman de deux enfants que je vais chercher tous les jours à l’école, j’ai des animaux que j’aime prendre le temps de promener, je travaille 4 jours par semaine et pourtant mon entreprise à dépassé le cap des plusieurs centaines de milliers d’euros de chiffre d’affaires depuis bien longtemps déjà.

En travaillant sur un cadre, une offre, un modèle économique, il est tout à fait possible de gagner plus d’argent sans sacrifier son équilibre de vie ni avancer dans l’insécurité financière.

À nouveau, vous avez fait le plus difficile en arrivant jusqu’ici, et gérer un flux d’argent plus important est quelque chose qu’il est très facile à apprendre.

N’hésitez pas à accepter que votre entreprise a besoin d’une nouvelle maison aujourd’hui, et qu’elle ne peut plus être une microentreprise. Offrez-lui tout simplement une nouvelle maison pour prendre son envol… et se développer !

Vous avez besoin d’aide pour savoir comment dépasser le seuil de la microentreprise et accepter de devenir chef d’entreprise ? Vous vous questionnez sur la manière de gérer une société au quotidien, investir pour dépasser le prochain palier de chiffre d’affaires et vous payer confortablement chaque mois ?

Je vous invite à profiter de notre session stratégique offerte pour en discuter ! Il suffit de prendre RDV ici : Je prends RDV

Partagez cet article !