50% des entreprises disparaissent dans les 5 ans après leur création…..Un chiffre glaçant n’est ce pas ? 

Un chiffre qui pourrait pourtant largement être diminué. En effet, Les causes de la disparition de la majorité des petites entreprises sont claires : les erreurs de gestion….

Je vous offre ici un aperçu des principales erreurs rencontrées et qui conduisent à coup sûr à la perte de votre entreprise :

MASTERCLASSE OFFERTE : 4 étapes pour maîtriser ses chiffres et sécuriser sa gestion

Je m’inscris >

En résumé, voici les 3 principales erreurs de gestion :

1. Vous utilisez votre solde bancaire comme boussole pour votre prise de décisions

Si vous vous basez sur votre solde bancaire pour prendre vos décisions, vous vous basez sur de l’argent qui ne vous appartient pas. Je vais prendre deux exemples très simples :

  • La TVA Collectée : Vous l’encaissez pour le compte de l’Etat mais elle n’est pas à vous même si elle passe par votre compte en banque professionnel
  • Les Cotisations Sociales Dûes au titre des périodes précédentes : Vous vous êtes versé un salaire et n’avez pas encore payé toutes vos cotisations dues au titre de ce salaire..

Ces deux éléments transitent par votre compte mais ne sont pas à vous !

Votre solde bancaire n’est donc pas le véritable reflet de votre trésorerie ! Si vous décidez d’investir en vous basant sur votre seul solde bancaire, vous risquez, très vite, de vous retrouver en découvert bancaire (dès le paiement de l’acompte de la TVA, des appels à cotisations, du paiement de l’impôt sur la société, la CFE…).

2. Vous n’anticipez pas les charges et dépenses futures

Gérer son entreprise, c’est maîtriser le quotidien mais aussi anticiper le futur ! 

Vous devez vous projeter et anticiper et sécuriser vos différentes sorties sous peine de cessation de paiement.

Si vous anticipez un problème de trésorerie, vous pourrez travailler sur une solution. Par contre, si vous vous retrouvez à découvert, il est déjà trop tard !

 

3. Vous avez une réserve de trésorerie trop faible

 

Malheureusement, chaque grain de sable peut mettre en péril votre petite entreprise : Un retard de paiement client, une maladie, un contrat perdu…

Chaque imprévu peut peser très lourd sur votre trésorerie et la survie de votre entreprise. Vous devez donc constituer une réserve de trésorerie. Ce filet de sécurité vous permettra, même en cas d’urgence, de continuer à exploiter votre entreprise.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les indicateurs à suivre et comment les mettre en place facilement au sein de votre activité, rejoignez-moi lors de mon prochain wébinair offert : 4 étapes pour maîtriser ses chiffres et sécuriser sa gestion

 

Partagez cet article !