Les impayés peuvent avoir un effet dévastateur sur votre activité et il faut bien l’avouer : sur votre moral.  

 

Toute cette énergie déployée à réclamer votre dû au lieu de faire ce que vous aimez !

Tout ce travail réalisé à perte ! 

Malheureusement, lors de crises économiques ou de périodes d’incertitude, les impayés ont tendance à se multiplier. Ce n’est pourtant pas une fatalité !  

Je vous partage aujourd’hui 4 actions concrètes (et très simples) afin de réduire considérablement le risque d’impayés au sein de votre activité.

 

TABLEAU DE BORD OFFERT : Prenez du recul sur la santé financière de votre activité

Je télécharge

Si vous préférez me lire que m’écouter, voici les 4 actions : 

 

Action #1: Communiquer en amont sur les modalités financières

Vous avez pris le temps de détailler vos tarifs et d’expliquer la valeur ajoutée de vos prestations mais avez-vous également pris le temps de communiquer à votre client les modalités de paiement ? 

En effet, la clarté et la communication en amont améliorent considérablement la collecte des factures. Je vous invite donc à prendre le temps d’expliquer à votre client comment se déroule votre facturation et quelles sont vos modalités de paiement. 

Bien entendu, vous avez sûrement des CGV ou des contrats où vos modalités sont détaillées mais malheureusement cela ne suffit pas !

Une conversation en direct est souvent nécessaire pour expliquer au client ses obligations financières. Il pourra donc anticiper la sortie de trésorerie et sera prêt au moment où vous lui enverrez votre facture. 

 

Action #2 : Attendre un premier paiement avant de commencer la prestation

 Vous méritez de travailler avec des clients qui vous payent ! Si vous donnez le meilleur à vos clients, c’est normal d’être payé en retour. Malheureusement, tous les clients potentiels ne sont pas en capacité de vous payer.

Un moyen simple et efficace de tester leur santé financière ? Leur demander un premier paiement en amont de la prestation. 

Ce premier versement teste également leur engagement et donc le succès de votre travail. 

Dans tous les cas, je vous invite fortement à ne pas commencer à travailler sans un premier versement !

 

Action #3 : Mettre en place un plan de paiement pour aider votre client

Pourquoi ne pas aider votre client à gérer les paiements liés à votre prestation en lui proposant un plan de paiement ? 

En effet, votre client est peut-être en capacité de vous payer mais pas selon le plan de facturation que vous aviez prévu. 

Ainsi, vous pouvez lui proposer un plan de paiement avec lequel vous vous sentez tous les deux à l’aise. Ce plan de paiement peut aussi être un argument commercial qui pèse dans la décision de votre prospects. 

Par exemple : Au lieu de régler en deux fois (deux gros montants) une prestation (acompte et solde), vous pouvez lui proposer des règlements mensuels sur la durée de votre intervention.

Action #4 : Mettre en place un protocole de relance

Malgré tous vos efforts, votre client ne vous a pas réglé sa facture en temps et en heure ? Réagissez rapidement ! En effet, une réaction rapide augmente significativement vos chances de récupérer votre dû.

Même si vous n’aimez pas cela, c’est votre rôle de chef d’entreprise de relancer vos clients grâce à un protocole de relance. Ce protocole détermine les actions à mener au fur et à mesure du retard de paiement.

Mon propre protocole (que je transmets à mes clients) m’a permis d’éviter les impayés jusqu’à aujourd’hui ! 

 

 

Besoin d’aide pour apprendre à gérer votre activité et sécuriser votre trésorerie ? Discutons en ensemble lors d’une session offerte > Prendre RDV 

  

Partagez cet article !