Les risques financiers sont un impondérable de l’entrepreneuriat. 

 

Malheureusement, je rencontre souvent deux cas de figure chez les entrepreneurs :

– La peur de prendre des risques et donc la stagnation de l’aventure entrepreneuriale

– Des risques inconsidérés et des choix d’investissement qui mettent en péril l’entreprise

Afin de vous aider à prendre les bons risques financiers, je vous partage aujourd’hui deux règles incontournables à appliquer au moment de choisir vos investissements : 

 

FORMATION OFFERTE : Pilotez son activité en période d’incertitude

Je m’inscris >

Si vous préférez me lire que m’écouter, voici les deux règles à suivre ABSOLUMENT

 

Règle d’investissement #1: Définir un plan d’investissement

Prendre des risques financiers ne peut être laisser à la chance !! Et pourtant, c’est souvent ce que je rencontre chez les entrepreneurs : choisir les investissements au jour le jour sans véritable stratégie adossée ! 

Les bons investissements sont ceux liés à un stratégie globale de croissance (ou de consolidation). Ainsi, il convient en amont de définir :

– Des objectifs financiers spécifiques pour votre entreprise

– Un plan d’investissement permettant d’atteindre ces objectifs.

En effet, les bons investissements et les bons risques pour votre entreprise dépendent de vos priorités d’entrepreneurs ! Ils doivent s’inscrire dans une démarche à long terme (90 jours pour commencer).

Il est temps de sortir de l’horizon quotidien et commencer à planifier et réfléchir vos investissements en fonction d’une stratégie d’entreprise. Il s’agit de LA CLE pour faire les bons choix d’investissements et atteindre vos objectifs financiers

Pour rappel, une activité a besoin de 3 types d’investissements pour une croissance rentable et pérenne => Plus d’infos dans notre article sur les différents types d’investissements 

 

Règle d’investissement #2 : Lier investissements et stade de développement

Les bons investissements pour votre entreprise dépendent de son stade de développement. 

En effet, selon que vous êtes en stade de démarrage, décollage, accélération ou croisière, les besoins et priorités en investissement ne sont pas les mêmes afin de passer au stade supérieur.

Quelques exemples :

Cela ne sert à rien d’investir dans des outils d’automatisation en phase de démarrage – Concentrez-vous plutôt sur la définition du besoin client, d’une offre et la communication

Rien ne sert non plus de continuer à investir massivement dans la machine marketing en phase d’accélération si vous n’avez pas créé une structure d’entreprise capable d’accueillir et de servir tous ces nouveaux prospects et clients ! 

En outre, Il est fort probable que vous ayez des angles morts entrepreneuriaux qui vous empêchent d’agir au bon endroit pour la croissance de votre entreprise.

La solution ? : Mettre à plat son entreprise à travers toutes les dimensions afin d’identifier clairement votre stade de développement et les dimensions en retard dans lesquelles il faut investir en priorité ! 

 

Besoin d’aide pour mettre à plat le stade de développement de votre entreprise et définir un plan d’investissement gagnant ? Discutons en ensemble lors d’une session offerte > Prendre RDV 

  

Partagez cet article !